Invitée contribuer au débat de mercredi par son expertise sur l'histoire des Roms et des Gens de voyage ainsi que par son expérience sur le terrain dans la mise en place de projets liés à l'éducation et à la scolarisation à distance des enfants de famille itinérantes, Elisabet Clanet dit Lamanit souhaite, comme les autres intervenants, exposer les raisons de l'importance d'une conférence sur le thème des Roms, dans un monde assujetti aux amalgames. Et pour vous donner un avant goût, vous pouvez visionner cette vidéo pour vous familiariser avec cette question controversée et encore entourée de mystères qu'est l'histoire des Roms. 

 

"Chargée de mission au Ministère de l’éducation nationale, je m’occupe de la scolarisation à distance des enfants de familles itinérantes. 
Près de 10 000 enfants sont scolarisés au CNED (Centre national d’enseignement à distance). Ces élèves doivent pouvoir bénéficier d’un accompagnement dans des établissements scolaires lors de leurs déplacements et je travaille depuis plusieurs années à la mise en place de ce dispositif.
Je suis amenée régulièrement à rencontrer des équipes éducatives ainsi que les parents de ces élèves. Beaucoup d’entre eux désirent mieux connaître leur Histoire et c’est à l’invitation et devant un public de Voyageurs que la vidéo qui vous est présentée ce soir, a été tournée.
 
Je regrette de ne pouvoir être présente parmi vous ce 22 janvier, mais j’espère contribuer par ce bref exposé de mes recherches, à rompre le cercle vicieux des représentations et stéréotypes concernant, d’une part les Roms et d’autre part nos concitoyens itinérants, désignés depuis les années 70 sous le terme de Gens du voyage.
Beaucoup d’informations parcellaires et parfois confuses circulent au sujet de l’histoire des Roms et des Gens du Voyage et je tente, en tant que chercheuse et enseignante, de sortir du discours simpliste qui entoure ces sujets.
 
Je conclurai par une citation de Marcel Courthiade, professeur de langue romani à L’Inalco , à l’esprit de laquelle je souscrit totalement : « Le racisme aime la confusion, comme le loup aime le brouillard et il est indispensable que journalistes et enseignants tentent de redonner aux mots leur histoire et leur signification. »

Elisabeth Clanet dit Lamanit, le 18 janvier 2014"