Nos voisins les Roms, de la méfiance à l'intégration ?

03 février 2014

Le public a demandé....

Puisque nous avons pas eu le temps de répondre aux questions de personnes présentes dans le public à la fin de la Conférence, nous publions leurs questions ici et souhaitons à ce que les invités y répondent. Nous publierons les réponses au fur et à mesure:

a) Quelle langue sur le terrain? Pour le médiateur, quelle formation pour aborder un groupe si disparate?

b) Ne pensez vous pas qu'il y a un acharnement des administrations au sujet de cette population (dossier CAF mettant jusqu'à un an avant d'être accepté, domiciliation qui devient presque impossible)?

c) Quelle forme doit prendre au jour le jour la mobilisation citoyenne pour faire évoluer la situation des Roms au niveau local?

d) A quel moment la décision d'expulsion est-elle prise, selon quels critères?

e) Quelles solutions au long terme peuvent-être envisagées?

f) Un enfant rom faut une mauvaise chute dans la rue et se casse une jambe. Si personne ne lui porte secours, quels organismes publics ou privés peuvent le prendre en charge?

g) Les communautés asiatiques arrivent plus au moins facilement à s'intégrer, même sans papiers au départ. Pour quelles raisons, les Roms n'ont pas cette même facilité?

h) Quels sont les moyens de contrôle dans l'Union européenne des financements destinés à améliorer les conditions de vie des Roms, notamment en France?

i) La musique - art international??

j) Quels sont les documents administratifs à leur disposition (carte d'identité, passeport)? Sont-ils connotés Rom Roumain Hongrois?

k) Peut-on encore dire que les Roms sont nomades? Et si on les oblige de suivre le chemin de la société contemporaine: scolarisation, formation, salariat, est-ce que ça ne veut pas dire pour eux changer de culture?

l) Quand on analyse la répartition sur la carte de la France, pas de Roms dans les régions assez désertiques, ce qui peut se comprendre, mais personne aux Pays Basque et en Bretagne...Pourquoi? 

Posté par NosvoisinsRoms à 14:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 janvier 2014

Message de la part de Elisabeth Clanet dit Lamanit

Invitée contribuer au débat de mercredi par son expertise sur l'histoire des Roms et des Gens de voyage ainsi que par son expérience sur le terrain dans la mise en place de projets liés à l'éducation et à la scolarisation à distance des enfants de famille itinérantes, Elisabet Clanet dit Lamanit souhaite, comme les autres intervenants, exposer les raisons de l'importance d'une conférence sur le thème des Roms, dans un monde assujetti aux amalgames. Et pour vous donner un avant goût, vous pouvez visionner cette vidéo pour vous familiariser avec cette question controversée et encore entourée de mystères qu'est l'histoire des Roms. 

 

"Chargée de mission au Ministère de l’éducation nationale, je m’occupe de la scolarisation à distance des enfants de familles itinérantes. 
Près de 10 000 enfants sont scolarisés au CNED (Centre national d’enseignement à distance). Ces élèves doivent pouvoir bénéficier d’un accompagnement dans des établissements scolaires lors de leurs déplacements et je travaille depuis plusieurs années à la mise en place de ce dispositif.
Je suis amenée régulièrement à rencontrer des équipes éducatives ainsi que les parents de ces élèves. Beaucoup d’entre eux désirent mieux connaître leur Histoire et c’est à l’invitation et devant un public de Voyageurs que la vidéo qui vous est présentée ce soir, a été tournée.
 
Je regrette de ne pouvoir être présente parmi vous ce 22 janvier, mais j’espère contribuer par ce bref exposé de mes recherches, à rompre le cercle vicieux des représentations et stéréotypes concernant, d’une part les Roms et d’autre part nos concitoyens itinérants, désignés depuis les années 70 sous le terme de Gens du voyage.
Beaucoup d’informations parcellaires et parfois confuses circulent au sujet de l’histoire des Roms et des Gens du Voyage et je tente, en tant que chercheuse et enseignante, de sortir du discours simpliste qui entoure ces sujets.
 
Je conclurai par une citation de Marcel Courthiade, professeur de langue romani à L’Inalco , à l’esprit de laquelle je souscrit totalement : « Le racisme aime la confusion, comme le loup aime le brouillard et il est indispensable que journalistes et enseignants tentent de redonner aux mots leur histoire et leur signification. »

Elisabeth Clanet dit Lamanit, le 18 janvier 2014"

Posté par NosvoisinsRoms à 16:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2014

« Nos voisins les Roms, de la méfiance à l’intégration? »:

conférence - débat sur la question de l’intégration

 

Rarement la question de l’intégration de la communauté rom n’a été posée sous un

angle pluridisciplinaire. Un défi que l’association Gironde-Roumanie échanges &

culture, Amnesty International et les Jeunes Européens se proposent de relever

ensemble mercredi 22 janvier, à partir de 18h, à l’Athénée municipal de Bordeaux

(Place Saint Christoly, entrée libre).

 

Très nombreux sont ceux qui se posent des questions sur la communauté rom, qui fait

souvent l’objet de discriminations en tout genre : d’où viennent-ils ? Quelle est leur histoire ?

Qui sont-ils, Veulent-ils s’intégrer, Le peuvent-ils, Autant d’interrogations sur une

communauté qualifiée de « mouton noir de l’Europe ».

 

Sans vouloir traiter de manière exhaustive ce sujet complexe, les organisateurs - Gironde-

Roumanie échanges et culture, Amnesty international et les Jeunes Européens -, ont décidé

de réunir leurs énergies et leur savoirfaire le temps d’une conférence. Structuré en deux

temps, l’événement se propose de décortiquer les préjugés véhiculés au détriment de cette

communauté, dans l’espoir que la société puisse passer dans un avenir proche de la

méfiance à l’intégration. Pour ce faire, Elisabeth Clanet, spécialiste de l’histoire rom, se

prêtera au jeu pour présenter le récit d’un parcours européen sinueux, encore sujet de débat

parmi les spécialistes.

 

C’est après avoir été initié au passé de cette population que le public aura une approche

plus pragmatique de la situation. En effet, des projets contemporains qui visent l’intégration

des Roms dans le respect de leur culture constitueront le point d’orgue de la conférence.

Pour ce faire, des représentants de la société civile, et en particulier de la communauté rom,

ainsi que des représentants des médias, des associations et des collectivités territoriales

partageront avec le public leurs expériences. Ils essayeront d’en dégager les points positifs

comme les limites, afin d’en tirer des idées utiles pour l’avenir. Deux invités spéciaux nous

font l’honneur de venir depuis Paris pour participer à cette conférence : Iulia Badea-Guéritée,

journaliste responsable de la version roumaine de presseurop.eu et qui couvre la Roumanie

et la Moldavie pour le Courrier international, et Louis de Gouyon Matignon, président de

l’association Défense de la culture tsigane. Mais d'autres invités surprise seront aussi présents.

En guise de conclusion, les intervenants prendront les questions de la salle, pour essayer de

répondre aux aspects que le public pourrait relever.

 

Pour assurer un débat réussi, les organisateurs espèrent la présence du plus grand nombre,

comptant sur l’ensemble de la société civile, tout comme sur la presse et les autorités

locales. Si intégration il y a, elle n’est possible qu’avec votre contribution. Débattons donc

ensemble et confrontons nos expériences issues de la diversité!

 

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter:

Horia-Victor Lefter

Mobile 06 01 33 78 88

E-mail horiavictor.lefter@gmail.com

Blog de l’événement: http://nosvoisinsroms.canalblog.com/.

Posté par NosvoisinsRoms à 18:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 janvier 2014

Les organisateurs se présentent: Gironde-Roumanie échanges & culture

Aujourd'hui, les pages de ce blog sont la tribune de Corina Airinei, la présidente d'une autre association co-organisatrice, Gironde-Roumanie échanges & culture. Voici les arguments qui ont motivé cette association bordelaise de s'impliquer dans le projet de conférence:

"Depuis un (long) bout de temps, les discussions sur les Roms ne cessent pas; entre méfiance, clichés, colère, incomprehension, mauvaises blagues, précarité, délinquance etc., beaucoup de gens ne savent plus quoi penser et où se trouve la vérité. Les membres de notre association, Gironde-Roumanie échanges & culture, sont d'autant plus touchés que la confusion sémantique entre Roms et Roumains se généralise, montrant du doigt une autre problématique d'actualité: où trouver les bonnes sources d'information.

Sans avoir la prétention de détenir la vérité absolue et sans vouloir traiter de manière exhaustive ce sujet complexe, nous avons décidé de co-organiser cette conférence pour proposer au grand public un espace d'information et de discussion, pour donner des exemples d'intégration, pour semer l'espoir tout en tenant compte des difficultés, sans hypocrisie, ni idéalisme. Pour cela nous considérons important de donner la parole aux représentants de la communauté rom, aux personnes qui travaillent avec elle sur le terrain, ainsi qu'aux journaliste qui diffusent l'information sur ce qui se passe. 

A notre sens, il est essentiel de débattre d'un tel sujet, puisqu'au sens large il touche aux piliers de notre société: les droits de l'Homme, les droits des minorités, la scolarisation des enfants, le respect de la différence, la dignité etc.

Au plaisir de vous retrouver mercredi prochain,
Corina Airinei, présidente de l'association"

Posté par NosvoisinsRoms à 21:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 janvier 2014

Les organisateurs se présentent: Amnesty international

Co-organisteur de la Conférence, les représentants de l'Antenne Jeunes d'Amnesty international Bordeaux, s'adressent aux lecteurs pour partager les raisons d'une implication de longue date de la part de l'organisation à l'égard de la communauté rome et la défense de leurs droits:

Créée en 1961 par Peter Benenson, Amnesty International se définit comme « un mouvement mondial et indépendant rassemblant des personnes qui œuvrent pour le respect, la défense et la promotion des droits humains ». L’organisation entend ainsi lutter contre les discriminations de toutes sortes, contre les violences, contre la pauvreté, pour la protection des personnes et notamment des personnes déracinées. Elle s’engage ainsi depuis plusieurs années pour que les Etats européens fassent en sorte que les droits économiques, sociaux et culturels des Roms deviennent une réalité. Pour cela, Amnesty réclame la fin des expulsions forcées, une plus grande participation des Roms à la vie publique et la mise en place d’une véritable lutte contre l’hostilité qui existe envers cette population. C’est pourquoi l’antenne jeunes d’Amnesty International à Bordeaux a souhaité s’impliquer dans l’organisation de cette conférence qui a pour ambition de faire réfléchir « autrement » à la question rom.

Amnesty international a récemment réalisé cette vidéo qui retrace, à travers des témoignanges, la situation actuelle des Roms en Europe.

Posté par NosvoisinsRoms à 22:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 janvier 2014

Message de la part de Iulia Badea-Guéritée

Ce soir, nous faisons part du message de la journaliste Iulia Badea-Guéritée qui, écrivant pour Courrier international, a préparé un dossier extrêmement riche sur les Roms dans le numéro 1197, d'octobre dernier. A la veille de son arrivée à Bordeaux pour la conférence du 22 Janvier prochain, elle nous livre les raisons qui l'ont détérminée à travailler sur ce sujet et nous offre un aperçu de son expérience avec la communauté rome. Voici ce qu'elle écrit:

"Dans un monde fou et un pays merveilleux, mais qui se fait parfois coupable de trop de fierté et d'incompréhension, j'ai la chance de pouvoir exercer le plus beau métier du monde: le journalisme. Qui plus est, dans la rédaction d'un journal mythique, que j'utilisais jadis dans les travaux écrits de sociologie, à l'université de Brasov, en Transylvaine.

Je vis en France depuis 14 ans, et, si je ne suis pas moi même Rom, je sais ce que cela signifie: j'ai été maintes fois dans la peau d'une Rom, jouant avec mes amies Rom dans la cour de l'école, plus tard, jouant au football avec mes amis Roms, admirant leurs maisons à étage, dans le village de ma grand-mère, puis ici, en France, quand longtemps j'ai été assimilée avec les Roms.

Tous les Roumains sont des Roms a été un dicton qui m'a longtemps accompagné dans ma vie, sans que je sache exactement si finalement il s'agissait d'une insulte ou d'un compliment. Comme parmi tous les peuples il y a des bons et des mauvais, parmi les Roms aussi il y a des bons et des mauvais. Ou plutôt, des gens avec qui on discute plus facilement et des gens avec qui il faut prendre et se donner le temps de changer les choses. J'ai une amie Rom qui m'a beaucoup appris. Surtout, à ne pas se laisser abattre, quoiqu'il arrive. C'est ce que j'ai essayé à faire: en arrivant au bureau de Courrier International, le premier jour de travail, quand une collègue s'étonnait du fait que je ne ressemble pas à un Rom malgré le fait qu'elle sait que tous les Roumains sont Roms, devant les préjugés, en face de l'incompréhension, ou, au fil du temps, quand j'ai du faire fléchir les idées préfabriquées de mes collègues, de mes chefs...de mes proches.

Si je suis en train de me préparer pour venir à Bordeaux c'est parce que le sujet Rom m'est collé à peau un peu sans que je le voie venir et il m'en est resté. Parce que je crois qu'en discutant, en montrant, par le pouvoir de l'exemple et du dialogue, entre nous, entre eux, entre nous et eux, nous pouvons changer les choses. Tuer la méfiance. Favoriser le rapprochement."

Posté par NosvoisinsRoms à 23:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'affiche de l'évènement!

affiche

Posté par NosvoisinsRoms à 19:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2014

Les infos du jour sur les Roms

Hier, on a appris sur Radio Prague qu’un artiste a reçu une amende pour sa création. Pour cause, il avait conçu des drapeaux «Tchèque-Rom» en combinant le drapeau national de la République tchèque avec celui de la communauté Rome. La mairie en question l’avait accusé de diffamer le symbole nationale tchèque.

Le Monde nous informe qu’aujourd’hui même (7 janvier 2014), le rapporteur public du tribunal administratif de Besançon a donné avis défavorable à la demande de séjour de la famille de Leonarda. Plus précisément, les parents de Leonarda sollicitent l'obtention d'un titre de séjour « vie privée et familiale ». Parmi les arguments exposés, on évoque la scolarisation aléatoire et une aide qui serait perçue au Kosovo par la famille. Après ce nouvel échec, L’Express se demande «quelles sont les chances de la famille de revenir en France?».

Posté par NosvoisinsRoms à 11:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 janvier 2014

En vacances avec Tzigania Tours

A la veille du Réveillon, afin de bien démarrer l'année 2014, Courrier international a publié la traduction en français d'un article positif sur les Roms. L'auteur, Silviu Mihai, un jeune journalist et producteur indépendant d'origine roumaine, aujourd'hui basé à Berlin, publie donc dans la revue roumaine Decât o Revistă, l'histoire d'une communauté rome dans le département de Mureş, dont les membres commencent à valoriser leur culture. Ainsi, par le biais d'une entreprise de tourisme à caractère social, les Roms s'ouvrent aux étrangers de passage. Et vice-versa. 

Une lecteure que nous recommandons chaleureusement pour ceux et celles qui veulent mieux connaître et comprendre, même de loin, les Roms.

Posté par NosvoisinsRoms à 17:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 janvier 2014

Anniversaire de la Loi 1969 instituant titre administratif pour les gens de voyage

 

Aujourd'hui c'est l'anniversaire de l'entrée en vigueur il y a plus quarante ans de la loi sur les titres administratifs pour les gens de voyage

A cette occasion,

Louis de Gouyon Matignon nous livre sa position sur cette loi du 3 janvier 1969,

instituant différents titres administratifs discriminatoires et obligatoires pour les gens du voyage, citoyens français itinérants.

 

Posté par NosvoisinsRoms à 19:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]